Surcharge pondérale, un facteur de risque de récidive du cancer

accéléromètre Apple Watch badges virtuels capteurs intégrés GPS IBM IMC montre connectée

Le poids, le surpoids et l'obésité sont un sujet sérieux.
Avec l'Apple Watch, recevons un badge virtuel en cas de comportement non déviant. Ça me rappelle la sucette géante du film « Les Sous-doués ».

image
D’après la définition de l’OMS, le surpoids et l’obésité désignent une accumulation anormale ou excessive de graisse corporelle qui peut nuire à la santé.

L’indice de masse corporelle (IMC, ou BMI, pour Body Mass Index) est une mesure simple du poids par rapport à la taille couramment utilisée pour estimer le surpoids et l’obésité chez l’adulte. Il correspond au poids divisé par le carré de la taille, exprimé en kg/m2.

L’OMS définit:
le surpoids comme un IMC égal ou supérieur à 25 ;
l’obésité comme un IMC égal ou supérieur à 30.

Une personne mesurant 1,65 m pour 70 Kg, par exemple, aura un IMC de 25,7, soit 70 / (1,65 * 1,65). Elle se situera donc légèrement au-dessus de la valeur supérieure normale, en zone de surcharge pondérale ou de surpoids. Bref, elle est un peu grosse.

Je ne vous dis mon IMC ; je vous dirai juste qu’il est plus proche du seuil de l’obésité que je l’aurais souhaité. Mais la machine à peser les patates qu’utilise mon oncologue ne ment pas : j’ai un peu grossi. Pas de jugement dans le ton de sa voix, juste le rappel que le surpoids est un facteur de risque de récidive.

Je vais donc marcher plus souvent, plus longtemps et plus vite.

Le poids, le surpoids et l’obésité sont des sujets trop sérieux pour les laisser aux mains des adeptes du jus de betterave, chantres de la culpabilisation, ou des gourous du contrôle technologique de notre survie.

Comme tend à le prouver l’article qui suit, c’est une chose de prendre soin de soi et de réduire les risques, c’en est une autre de mener une vie aseptisée et sous contrôle, dont la stricte obédience se voit récompensée et la moindre déviation, sévèrement punie, voire jetée à la réprobation de nos pairs co-contribuables.

Cela dit, si comme le prétend l’auteur de l’article, « Après une heure à rester assis, l’Apple Watch enverra une notification à l’utilisateur pour lui dire qu’il serait sage de se lever et d’aller faire un petit tour (il n’est pas dit si l’employeur reçoit une copie), histoire de ne pas rester sur une chaise ou dans le canapé toute la journée », c’est que la théorie du complot n’épargne personne : ni les obèses organisés en réseaux dans le seul but de mettre à sec les Sécurités sociales, ni les perfides employeurs caressant, en plan américain, d’odieux chats blancs.

Dans Numerama :

Apple vous offrira des récompenses si vous bougez comme il faut

Apple veut que vous soyez debout au moins douze fois tout au long la journée, que vous bougiez suffisamment pour perdre des calories, et que vous fassiez de l’exercice. L’Apple Watch, qui dispose des capteurs pour s’en assurer, décernera des récompenses à ceux qui atteignent ces objectifs.

Apple a mis à jour la page anglophone de présentation de sa future Apple Watch, avec entre autres une nouvelle section qui n’apparaît pas encore dans la version francophone, dédiée aux services de santé et de fitness. Elle détaille les fonctionnalités liées aux capteurs intégrés dans la montre connectée, qui permettront à l’utilisateur de connaître en permanence son niveau d’activité avec trois jauges qui se rempliront en fonction des objectifs définis (bouger, faire de l’exercice, et se lever).

La montre combine trois instruments pour ce faire : l’accéléromètre, le capteur de rythme cardiaque, et le GPS.

Chaque semaine, Apple proposera à l’utilisateur de nouveaux objectifs de « mise en mouvement » en fonction de ses performances des semaines passées, traduites en nombre de calories brûlées. L’utilisateur pourra bien sûr ajuster les objectifs en fonction de ses propres envies ou besoins, mais l’objectif hebdomadaire par défaut sera proposé par algorithmes.

En exploitant les capteurs de mouvement, Apple détectera également quand l’utilisateur sera assis ou debout. Après une heure à rester assis, l’Apple Watch enverra une notification à l’utilisateur pour lui dire qu’il serait sage de se lever et d’aller faire un petit tour (il n’est pas dit si l’employeur reçoit une copie), histoire de ne pas rester sur une chaise ou dans le canapé toute la journée. L’objectif sera atteint si l’utilisateur s’est mis debout au moins une minute, 12 fois dans la journée, à des heures différentes.

En plus de ces objectifs de mouvements et de tenue debout, Apple considérera que les objectifs d’exercices sont atteints après 30 minutes de marche rapide ou de course dans la journée.

Et pour encourager les utilisateurs à atteindre ces objectifs, Apple mise sur des récompenses. Pas encore les réductions de tarifs d’assurance santé qu’Apple a bel et bien en tête en signant des partenariats avec des assurances privées, mais pour l’instant de simples badges virtuels qui seront décernés aux possesseurs disciplinés de l’Apple Watch.

« Vous aurez un badge spécial pour chaque réalisation d’objectif, qui sera alors stocké dans l’application Fitness », annonce Apple. « Ceci vous donne du courage pour continuer et vous améliorer ».




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Trouvez plus d'informations à propos des cancers dans