« Des mini-robots dans les veines pour tuer les cellules du cancer »: les futurs usages du prix Nobel

Bernard Feringa machines moléculaires nano-machines nano-technologies prix Nobel

"Think of tiny robots that the doctors in the future inject in your veins and go to search for a cancer cell." https://t.co/rZ7JahJot5
— The Nobel Prize (@NobelPrize) 5 octobre 2016

mini-robotsPour Bernard Feringa, lauréat du prix Nobel de chimie, ses « machines moléculaires » pourraient être utilisées à l’avenir en matière médicale. Exemple : transporter avec des nano-machines des médicaments au bon endroit dans le corps.

« Les plus petites machines du monde, mille fois plus petites qu’un cheveu ». C’est l’invention des lauréats du prix Nobel de chimie, remis ce midi à Stockholm. Leurs « machines moléculaires » qui leur a valu ce prix prestigieux sont faites « d’un petit élévateur, de muscles artificiels, et d’un minuscule moteur ». L’un des trois lauréats, le Français Jean-Pierre Sauvage définit ces machines moléculaires comme « un assemblage moléculaire capable de se mettre en mouvement de manière contrôlée en réponse à divers signaux: lumière, changement de température, etc. »

La suite ici : « Des mini-robots dans les veines pour tuer les cellules du cancer »: les futurs usages du prix Nobel




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Trouvez plus d'informations à propos des cancers dans