La guerre contre le dépistage

cancer du sein dépistage détection précoce mammographie

Il en va des attaques contre le dépistage du cancer et l’utilisation des mammographies comme du traitement de la crise des réfugiés, on souffre de déni de réalité.

Si en ce qui concerne la crise des réfugiés, on refuse de reconnaître que la réalité réunissant les conditions nécessaires pour que Syriens, Afghans et Érythréens vivent chez eux n’existe plus ; dans la crise du dépistage du cancer on refuse d’admettre que la réalité qui consacre l’innocuité des examens de dépistage et des mammographies n’existe pas encore.

J’y crois dur comme fer, et ce même si je n’oublie pas que dans 10 ou 20 ans les effets secondaires de ma radiothérapie me rattraperont peut-être en provoquant un deuxième cancer.

On fait avec ce qu’on a.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Trouvez plus d'informations à propos des cancers dans