Cancer ou vieillissement: quand la communication cellulaire passe mal, une conversation avec Benoît Roux

communication cellulaire vieillissement

Le vieillissement est un processus normal, tandis que dans le cas du cancer les cellules deviennent très « têtues » et veulent se multiplier rapidement, un peu comme les cellules d’embryon.

communication cellulaireLe vieillissement est un processus normal, tandis que dans le cas du cancer les cellules deviennent très « têtues » et veulent se multiplier rapidement, un peu comme les cellules d’embryon. Celles cancéreuses ne répondent plus aux signaux qui leur disent d’arrêter de se reproduire. À l’opposé de ça, les cellules qui ont subi le vieillissement sont inhibées dans leurs capacités à se reproduire.

Dans ton laboratoire à l’Université de Chicago, tu travailles sur la communication cellulaire…

Mon labo comprend une vingtaine de personnes dont quatre ou cinq sont impliqués dans des travaux expérimentaux. Les trois-quarts du labo travaillent exclusivement avec des méthodes théoriques. Entre autre, la méthode appelée « dynamique moléculaire » est centrale à notre travail. Cette méthode consiste à créer un modèle atomique d’un système ainsi que des forces microscopiques, et à propager la trajectoire des atomes à partir de l’équation classique de Newton, « F=MA ». Cette trajectoire numérique – une approximation de la réalité – est un outil puissant pour aider à comprendre comment les mouvements dynamiques des atomes influencent la fonction des macromolécules biologiques (ADN, ARN et protéines). Les principaux objets que nous étudions sont les canaux ioniques et les kinases.Notre objectif est de comprendre ces protéines et ces enzymes qui contribuent à la signalisation cellulaire au niveau atomique et moléculaire. Pour cela, nous faisons, entre autres, des simulations de dynamique moléculaire, dans lesquelles tous les atomes, notamment ceux de la membrane cellulaire, sont représentés. Au niveau expérimental, nous essayons de déterminer la structure de protéines au moyen de la cristallographie et de la diffraction des rayons X.

Source : Cancer ou vieillissement : quand la communication cellulaire passe mal, une conversation avec Benoît Roux




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Trouvez plus d'informations à propos des cancers dans